Point sur les cosmétiques pour bébé : sont-ils toxiques ?

Sommaire

On trouve de très nombreuses marques et gammes de produits cosmétiques dédiés aux bébés.

Mais quelle est, au juste, l''utilité de ces produits ? Sont-ils différents des autres crèmes de soin ? Sont-ils moins toxiques ? Pas si sûr... Zoom sur les cosmétiques pour bébé !

Crèmes pour bébé : attention aux produits toxiques

Produits chimiques et cosmétiques pour bébé

Lisez bien les étiquettes des crèmes et autres cosmétiques. Vous verrez que de nombreuses crèmes pour les bébés contiennent les mêmes substances toxiques que les autres crèmes :

  • Les parabens :
    • ce sont des perturbateurs endocriniens (ils troublent le bon fonctionnement des hormones) ;
    • ils peuvent ainsi provoquer des cancers, et l'infertilité.
  • L'éthylène diamine tétra acétique :
    • cette substance contient des métaux lourds et est difficilement éliminable par l'organisme ;
    • elle est notamment nocive pour les reins et la fertilité.
  • Le polyéthylène glycol, obtenu à l'aide de manipulations et réactions chimiques extrêmement dangereuses.
  • Le bisphénol A, également un perturbateur endocrinien.
  • Les phtalates, cancérigènes et mutagènes.
  • L'hydroxyanisol butylé (BHA) et le butylhydroxytoluène (BHT), perturbateurs endocriniens.
  • Le p-phénylènediamine, cancérigène.
  • Le phénoxyéthanol, dangereux pour :
    • le système nerveux ;
    • le système hématopoïétique (système sanguin) ;
    • dans une moindre mesure, pour la fertilité, etc.

Certaines de ces substances sont classées CMR (cancérigènes, mutagènes et/ou reprotoxiques) ou interdites dans d'autres pays.

À noter : à compter de janvier 2022, les industriels seront contraints de rendre disponibles les informations permettant d'identifier les perturbateurs endocriniens dans un produit mis sur le marché. Cette obligation concerne, entre autres, les cosmétiques et de nombreuses substances chimiques suspectées d’avoir des propriétés de perturbation endocrinienne, comme les bisphénols, les phtalates, les parabènes, les composés bromés ou perfluorés.

Attention aux huiles essentielles

En 2008, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS, devenue en 2012 Agence nationale de sécurité du médicament, et des produits de santé ou ANSM) a recommandé aux industriels de ne plus incorporer dans les cosmétiques pour enfants de moins de trois ans, trois produits naturels qui se cachent souvent sous l'appellation « huiles essentielles » :

  • le camphre ;
  • l'eucalyptol ;
  • le menthol.

En effet, la neurotoxicité (toxicité pour le système nerveux) de ces produits peut être non négligeable chez les jeunes enfants.

Cosmétiques bébé : pourquoi est-ce dangereux pour les enfants ?

Même à faible dose, les substances toxiques contenues dans les cosmétiques peuvent avoir des effets nocifs importants, surtout lorsque l’exposition est permanente ou répétitive :

  • C'est vrai pour tout le monde, mais les bébés et les enfants sont encore plus sensibles et vulnérables, car ils sont en plein développement.
  • Jusqu’à 3 ans, la peau des tout-petits est particulièrement fragile :
    • elle est plus fine et plus perméable que celle d’un adulte ;
    • ainsi, elle absorbe tout et se défend moins bien.
  • En outre, quel que soit l'âge, la peau ne sait pas détoxiquer : cela signifie qu'elle élimine mal les produits toxiques, elle est donc la voie qui permet la plus grande perturbation de l’organisme, par comparaison aux voies respiratoires ou alimentaires.

Des études réalisés sur ces substances toxiques font un lien entre leur utilisation et l’augmentation de certains cancers, de l’obésité, des malformations congénitales, de la stérilité, des maladies du système nerveux et des allergies.

À noter : une définition des perturbateurs endocriniens dans le cadre des produits phytopharmaceutiques (pesticides, fertilisants) a été adoptée le 4 juillet 2017 par les États membres de l'Union européenne. Les critères retenus sont : l'apparition d'effets indésirables, la perturbation du système endocrinien, et un lien de corrélation entre les deux. Alors que beaucoup considèrent cette définition trop laxiste, car n'englobant que les perturbateurs endocriniens avérés et présumés et non les perturbateurs endocriniens seulement suspectés (les moyens de preuve étant trop difficiles), elle permettra cependant de retirer du marché certaines substances actives néfastes pour les hommes et les animaux. Ces critères serviront de base à la régulation des cosmétiques, biocides, emballages et autres produits industriels.

Comment entretenir la peau des enfants et des bébés sans risque ?

Si vous utilisez des produits écologiques (certifiés bio) pour vous, vous pouvez les utiliser sans risques pour votre bébé :

  • Restez toutefois vigilants sur la présence d'huiles essentielles inadaptées pour les tout petits :
    • certaines huiles essentielles comme la lavande ne sont pas toxiques pour les bébés ;
    • d'autres ne sont pas toxiques tant que leur présence ne dépasse pas 1 % du contenu.
  • Songez par ailleurs que les bébés n'ont, pour la plupart, pas besoin de crème hydratante.
  • Vous pouvez les nettoyer :
    • à l'eau ;
    • au savon d'Alep ;
    • au liniment oléocalcaire (fait d'huile d'olive et d'eau de chaux).
  • Enfin, un grand nombre de marques spécialisées dans le domaine écologique proposent des produits vraiment sains et parfaitement adaptés aux tout petits : Weleda, Melvita, Bébé bio, Natessance, Dermatherm, etc.

À noter : si vous voulez être sûr de ne pas vous tromper, rendez vous dans une boutique bio, qui n'aura, normalement, que des produits vraiment écologiques. En grande surface, vous ne trouverez bien souvent que des produits partiellement écologiques, susceptible de contenir quelques substances toxiques.

Pour approfondir :

Ces pros peuvent vous aider