Acrylates

Sommaire

Parmi toutes les substances contenues dans les cosmétiques, on trouve des substances appelées "acrylates", qui ont pour fonction de donner un aspect soyeux à de nombreux produits de soin.

Mais quels sont les risques de tels produits pour la santé et pour l'environnement ? Sont-ils réellement indispensables à la fabrication des cosmétiques ?

Nature des acrylates et utilisation dans les cosmétiques

Nature et caractéristiques des acrylates

Les acrylates sont des substances d'origine synthétique qui, selon leur forme, ont différentes fonctions. Ils sont très utilisés pour leurs propriétés adhésives. Les acrylates et les méthacrylates représentent un groupe de substances dérivées de l'acide méthacrylique, largement utilisées dans différents domaines, notamment dans l'industrie des cosmétiques. Ils possèdent des propriétés de polymérisation rapide, favorisant la formation de matériaux solides et résistants.

À noter : cette famille de substances se trouve dans de nombreux produits de dentisterie (prothèses dentaires et résines, etc.), mais également dans certaines colles, peintures, ou adhésifs, et dans les ongles artificiels.

Dans les cosmétiques, les acrylates et méthacrylates sont utilisés : 

  • comme agents gonflants, pour épaissir et augmenter la viscosité de nombreux produits ;
  • pour donner une texture crémeuse et onctueuse à un produit à l'origine un peu trop liquide ;
  • comme fixateurs dans les vernis à ongles.

Cosmétiques contenant des acrylates

Les acrylates sont présents dans de nombreux cosmétiques, par exemple :

  • les déodorants ;
  • les vernis à ongles ;
  • les gels douche ;
  • les shampoings et après-shampoings.

Ces composés, en vertu de leur nature chimique, offrent une résistance et une flexibilité accrues, bénéfiques par exemple pour les cheveux et les ongles. Cependant, l’utilisation de ce groupe de substance nécessite une évaluation préalable des risques potentiels, notamment en raison de leur toxicité potentielle.

Des études et données référées soulignent leur faible toxicité pour l'exposition humaine, bien que des préoccupations subsistent quant à leur impact sur l'environnement aquatique. Les consommateurs sont encouragés à consulter des articles référencés pour une évaluation pratique du risque avant l'achat de produits contenant ces substances.

Bon à savoir : sur les emballages, les termes acrylates, acrylates copolymer, Styrene/Acrylates copolymer, Sunspheres, butyle, Potassium Aluminum Polyacrylate, Sodium Polyacrylate, Ammonium Acrylates Copolymer, indiquent la présence d'acrylates.

Quels sont les effets des acrylates sur la santé et sur l'environnement ?

Effets sur la santé

Depuis plusieurs décennies, des études réalisées par des structures comme l’OCDE attestent de la toxicité des acrylates et méthacrylates utilisés dans le milieu professionnel (c'est à dire lors du collage de pièces en plastique, en caoutchouc, de meubles en bois, et d'accessoires divers).

Ces substances peuvent en effet provoquer des réactions allergiques cutanées, des rhino-conjonctivites et de l'asthme.

Utilisé dans les cosmétiques, ce groupe de substances ne représente pas un réel danger, car les doses sont très faibles et un traitement préalable est opéré de façon à ne causer aucun dommage sur la peau ou sur la santé.

À noter : comme ils déposent un léger film sur la peau qui bouche les pores, mieux vaut éviter d'utiliser des produits à base d'acrylates lorsqu'on a une peau mixte ou à tendance grasse.

Effets sur l'environnement

Peu d'études existent sur l'impact environnemental des acrylates, mais celles qui ont été menées attestent de leur haute toxicité pour les poissons ainsi que pour de nombreuses bactéries. Ils représentent un risque pour l'eau et les écosystèmes aquatiques en cas de déversement ou de contamination. Lorsque ces composés entrent dans l'eau, ils ont des effets néfastes sur les organismes aquatiques.

Mieux vaut donc éviter les produits qui en contiennent, puisqu'ils sont rejetés dans les égouts et finissent inévitablement par contaminer la faune et la flore aquatiques.

Pour en savoir plus :

  • Comment fonctionnent les déodorants et quelle est leur composition ? On vous dit tout !
  • Gel douche classique ou gel douche bio... Si entre les deux votre cœur balance, on vous aide à vous y retrouver et à choisir !
  • L'allergie cutanée peut souvent être provoquée par des produits cosmétiques. On vous aide à y voir clair et à éviter ce problème aux conséquences parfois sévères.

Règlementation et normes sur l'utilisation de l'acrylate

Les normes réglementaires entourant l'utilisation des acrylates et méthacrylates sont principalement définies par des évaluations préalables de leur potentiel de danger et d'exposition.

Au Canada, des classifications de risques écologiques et de faible potentiel d'exposition ont été établies pour ces substances. Ces réglementations visent à protéger la santé humaine et l'environnement en évaluant la toxicité et en établissant des normes pour limiter les risques associés à l'exposition.

Les consommateurs bénéficient ainsi d'une offre plus sécuritaire de produits cosmétiques conformes aux standards établis.

Conseils pour les consommateurs

L'acrylate et ses dérivés, tels que le méthacrylate, sont des substances chimiques largement utilisées dans divers matériaux et produits de consommation, y compris les produits cosmétiques. Leur utilisation offre une grande praticité dans le développement de produits comme les vernis à ongles, les colles, les extensions de cheveux, et bien d'autres.

Reconnaître la présence d'acrylate ou de méthacrylate dans les produits cosmétiques est difficile sans une évaluation préalable. Pour les consommateurs souhaitant identifier ces composés, la lecture attentive des étiquettes des produits est cruciale.

Les termes tels que : Styrene/Acrylates copolymer, Sunspheres, Potassium Aluminum Polyacrylate, Sodium Polyacrylate, Ammonium Acrylates Copolymer, butyle, éthylhexyle ou méthyl dans la liste des ingrédients indiquent la présence d'acrylates.

Cependant, malgré leur utilisation dans des produits variés, leur utilisation comporte un danger potentiel pour la santé humaine. Des études, référencées par l'OCDE et d'autres organismes, suggèrent une toxicité potentielle des acrylates. Des données révèlent un risque pour la peau et les yeux en cas d'exposition directe, ainsi qu'une éventuelle toxicité pour certains organes en cas d'exposition prolongée.

Pour minimiser les risques liés à l'exposition aux acrylates dans les produits cosmétiques, quelques conseils pratiques peuvent être suivis :

  • Optez pour des produits à faible teneur en acrylate ou préférez des alternatives naturelles.
  • Limitez l'utilisation de ces produits et assurez-vous de bien aérer la pièce lors de leur utilisation pour réduire l'inhalation de ces substances.
  • Le lavage soigneux des mains après manipulation aide également à réduire l'exposition.

En conclusion

  • Les acrylates et méthacrylates, dérivés synthétiques de l'acide méthacrylique, offrent des propriétés adhésives.
  • Ils sont fréquemment utilisés dans divers produits, tels que les vernis à ongles, les déodorants, les gels douche et les shampoings.
  • Ces composés ou groupes de substance, notamment les méthacrylates, sont reconnus pour leurs bénéfices dans le développement de produits capillaires, offrant résistance et flexibilité.
  • Les acrylates et le méthacrylate suscitent des préoccupations quant à leur impact sur l'environnement aquatique, notamment pour les poissons et divers micro-organismes.
  • Leur utilisation nécessite une évaluation des risques potentiels en raison de leur toxicité, bien que les doses présentes dans les cosmétiques soient généralement faibles et peu nocives pour la santé humaine.
  • Reconnaître la présence d'acrylate et du méthacrylate dans les produits cosmétiques peut être difficile, mais les consommateurs peuvent identifier ces substances en scrutant les étiquettes à la recherche de termes tels que "Styrene/Acrylates copolymer", "butyle", "éthylhexyle", ou "méthyl".
  • Pour réduire les risques d'exposition aux acrylates ou au méthacrylate, il est recommandé de privilégier des produits à faible teneur en acrylate ou des alternatives naturelles, de limiter leur utilisation, et de bien aérer lors de leur emploi.
  • Ces mesures simples aident à minimiser le risque potentiel pour la santé associé à ces substances présentes dans les cosmétiques.

Ces pros peuvent vous aider